Sélectionner une page

Le sol de votre maison est en mauvais état et souhaitez bien le refaire, sauf que vous ne voulez surtout pas passer par la case Gros travaux et devoir tout casser ! Eh bien, sachez qu’il est possible de poser un nouveau revêtement sur la plupart des surfaces existantes, tels que le carrelage, le parquet, le sol PVC, et même certains types de moquettes !

Pour recouvrir votre sol donc, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Opter pour de la résine ou du béton ciré ;
  • Poser un nouveau carrelage ;
  • Coller une moquette ;
  • Repeindre le sol ;
  • Ou enfin, poser un parquet.

Cette dernière option présente de nombreux avantages. En effet, hormis son côté esthétique, le parquet est un revêtement naturel qui jouit d’une très longue durée de vie. Il est résistant, facile à entretenir et présente des propriétés isolantes. Il est également disponible en plusieurs motifs, dont le fameux parquet d’aremberg. Enfin, lors de la réalisation du plan de la pièce, il pourra s’avérer intéressant de bien prévoir d’intégrer une bordure avec du parquet ancien pour avoir des panneaux de parquet entiers. En effet, selon les dimensions de la pièce, il sera important de créer des bordures pour avoir un nombre de panneaux paire pour que l’ensemble reste jolie.

Parquet d’aremberg : c’est quoi au juste ?

Un peu d’histoire pour commencer si vous le voulez bien ! Alors, le parquet d’aremberg est dit parquet à la française, car son motif faisait partie des décors classiques français. Il apparaît au dix-septième siècle et se développe davantage au dix-huitième, en compagnie des panneaux de Versailles et Chantilly. À l’époque, ces modèles de parquets élégants recouvraient les salles de réception des châteaux et des différents hôtels particuliers. Le parquet d’aremberg est un motif très proche du motif de parquet versailles.

Le parquet d’aremberg est donc, un plancher au motif particulier. Il est assemblé par feuilles (panneaux) carrées, d’où l’appellation de parquet panneaux aremberg. La feuille est encadrée par ce qu’on appelle des frises (bordures) et ses dimensions varient et dépendent des pièces ou le plancher sera posé, mais ils sont généralement de 1 mètre sur 1 mètre.

Il est fabriqué à partir de bois ancien, et là, on parle de parquet d’aremberg origine, mais aussi de bois neuf, pour s’allier davantage à une décoration contemporaine et lui apporter un côté chic et classique en même temps.

parquet aremberg

Qu’en est-il de la pose d’un parquet d’aremberg ?

Maintenant que vous avez une petite idée de ce qui est le parquet panneaux aremberg, et si on s’intéressait un peu plus aux spécificités de sa pose ! Pour rappel, ce type de paquet est constitué de panneaux, qu’il sera donc question d’assembler !

Au préalable, il vous faut savoir que le parquet d’aremberg origine est posé de manière très étudiée. Dans une pièce disposant d’une cheminée par exemple, celle-ci constituera le point de départ de la pose. D’où l’importance à ce stade, de faire appel à des professionnels en la matière, qui pourront élaborer un plan de pose. Ce plan vous mettra d’ailleurs de connaître le nombre exact des panneaux qui vous seront nécessaires.

En ce qui concerne la pose en elle-même, il existe différentes techniques :

  • La pose clouée, généralement utilisée pour du parquet massif ;
  • La pose flottante, le plus souvent utilisée pour le plancher stratifié ;
  • La pose collée qui s’adapte à tout type de parquet.

Au final, tout dépend du type de parquet que vous allez acquérir, mais aussi, le type de support sur lequel il sera posé.