Sélectionner une page

Les maisons, qu’elles soient anciennes ou neuves, présentent souvent des fissures au niveau des plafonds. Visibles ou superficielles, ces fissures sont considérées comme une véritable source de crainte, car elles peuvent compromettre la solidité de la maison. Voilà pourquoi, il faut être vigilant sur leur forme et leur taille pour savoir si elles présentent des éventuels risques d’effondrement. Quand est-ce que les fissures d’un plafond sont dangereuses ?

Quels sont les types de fissures ?

On appelle fissure toute forme de fente d’une longueur variable qui apparait sur un mur ou un plafond. C’est la taille de la fissure plafond qui détermine sa gravité. En premier lieu, les microfissures de 0.2 mm de large sont superficielles et elles ne sont pas considérées comme dangereuses.

Par la suite, une fissure de plafond peut être une fissure fine de 0.2 à 2 mm de large. Cette taille ne présente aucun danger sauf si la fente ne cesse de s’évoluer au fil du temps. Ceci signifie que c’est la structure du bâtiment qui est principalement affectée.

Enfin, les fissures sont dites dangereuses et il faut vraiment s’inquiéter quand elles ont plus de 20 cm de long et plus de 2 mm de large. Ces fissures franchissent toute la longueur du plafond suivant la même ligne.

Concernant ce dernier type de fissure, les fissures sont bien évolutives et le risque d’effondrement est réel. Pour cela, il faut agir dans l’immédiat en consultant un expert bâtiment qui se charge de l’évaluation de la dangerosité du phénomène de fissuration.

Quelles sont les causes des fissures au niveau du plafond ?

Une fissure peut apparaitre sur le mur, le sol ou le plafond. Parmi les causes habituelles de ces fissures, l’on peut citer le déplacement de charpentes de toit. En effet, les variations météorologiques et la présence d’humidité entrainent souvent la contraction des bois qui desserrent les vis et les clous. Par conséquent, des fissures apparaissent tout le long du plafond.

Les fissures du plafond peuvent être également dues à une fuite d’eau occasionnée par un problème de plomberie. Cela s’explique par le fait que les dégâts d’eau provoquent un affaissement des cloisons qui laissent même passer des gouttes d’eau. Les fissures causées par les fuites d’eau doivent être réparées rapidement pour éviter des dommages plus graves au niveau du plafond.

Présence de fissures dangereuses : que faire ?

Une fois la cause de la fissure sur le plafond bien déterminée, il faut par la suite agir pour ne pas multiplier les dégâts. Pour les cas des fissures inquiétantes, la solution à mettre en place est l’installation d’un système de surveillance et de suivi pour contrôler leur développement.

Le choix peut se faire entre ces quatre méthodes de mesure : le fissuromètre gradué ou électronique, l’extensomètre et déformètre, le témoin en plâtre fixé à cheval sur les bouts de la fissure ou encore le témoin en verre à mettre dans un manchon en plâtre.

En fonction de ces mesures, l’on peut déterminer le degré de dangerosité des fissures. Si le danger est alarmant, l’intervention d’un professionnel est nécessaire. Après un diagnostic complet, il met en place les travaux de réparation pour remettre tout en ordre et ordonne l’évacuation des lieux si besoin.

Pourquoi faire appel à un professionnel en cas de fissures dangereuses ?

Un expert en fissure de plafond a pour rôle de faire une évaluation complète des risques pour la sécurité de la maison et de ses habitants. Contacter ce professionnel est conseillé face à des fissures alarmantes pour que la solution de réparation à adopter soit durable tout en prenant en compte les enjeux structurels de la maison.