Sélectionner une page

Les sols en bois garantissent un environnement de vie sain – si l’on tient compte de quelques points, mais importants, lors du traitement de la surface.

Ponçage, application de plusieurs couches d’huile et polissage – vous n’avez pas à faire plus pour un traitement parfait du parquet. Cela dépend avant tout d’un travail préparatoire minutieux et d’une application régulière, mais les types de bois utilisés pour le revêtement de sol jouent également un rôle.

Préparation

Pour le traitement et le séchage de l’huile de parquet, une température ambiante de 18 à 22 °C est idéale. L’huile elle-même doit également être à température ambiante pendant le traitement. Comme la première couche doit être appliquée si possible en une seule fois, la quantité nécessaire doit être disponible avant de commencer. La consommation est à peu près la même pour tous les types de bois. Pour les trois couches, on peut s’attendre à une consommation de 60-80 ml/m². Cependant, la plus grande partie est consommée lors de l’application sur le bois encore non traité.

Ponçage – plus la surface est fine, plus elle est belle

Il est important que le revêtement de sol soit soigneusement préparé pour le traitement. Tous les types de bois doivent être pré-poncés en plusieurs étapes jusqu’à la taille de grain 180. Un ponçage plus grossier entraîne souvent des marques de ponçage qui ne deviennent visibles qu’après que le parquet a été huilé et qui doivent alors être reponcées. Le ponçage doit être régulier, y compris dans les coins de la pièce.

Appliquez la première couche généreusement et uniformément

La première application d’huile de parquet sur le sol après le ponçage doit être très généreuse. Le plus simple est de verser l’huile directement sur le sol, puis de l’étaler à l’aide d’un grattoir en caoutchouc. Pour les coins et les endroits difficiles d’accès, il est toutefois préférable d’utiliser une brosse. L’huile doit être si riche en surface qu’elle pénètre dans le bois en 15 minutes environ. Si elle pénètre plus rapidement dans les fibres du bois, la surface doit être huilée à nouveau. Selon le type de bois, la pénétration peut être très différente ici et là. Dans ces cas, les surnageants peuvent être déplacés vers des sites plus absorbants.

Enlever l’excès de matière du parquet

Après environ quinze minutes, toute l’huile qui n’a pas encore pénétré dans le bois doit être enlevée du sol avec un chiffon absorbant et non pelucheux. Lorsqu’il s’agit de traiter de grandes surfaces, une machine à polir avec des tampons absorbants appropriés est utile. Si l’huile est soigneusement éliminée du revêtement de sol à ce stade du traitement, aucun autre ponçage n’est nécessaire.

Éviter les taches sur le parquet non traité

Afin d’éviter les taches désagréables sur la surface, il ne faut pas marcher sur le bois avec des chaussures huilées avant le traitement. Une fois le parquet huilé, on peut y pénétrer avec des chaussures en plastique ou avec des chaussures protégées par un film plastique.

Appliquez la deuxième et la troisième couche avec parcimonie

Contrairement à la première couche, dans les deux étapes suivantes, seule une petite quantité d’huile est appliquée sur tous les types de bois. Elle n’est étalée qu’avec quelques éclaboussures et immédiatement polie. Cela peut se faire avec un chiffon doux, à la main ou à la machine. La bonne quantité d’huile permet d’obtenir une surface uniformément brillante. Le bois étant déjà largement saturé dès la première application, il n’absorbe plus que très peu d’huile, qui doit être répartie le plus rapidement possible. En aucun cas, des flaques d’huile humides et brillantes ne doivent rester sur le bois. Ceci est particulièrement important pour les types de bois faiblement absorbants, comme le chêne.

Laissez bien sécher le parquet huilé

On peut marcher sur le sol après environ une journée. Il est préférable d’attendre deux à trois jours pour installer les meubles, et même plus longtemps avec la pose de tapis afin d’éviter les taches et d’obtenir un séchage complet.